<span>UNPI</span> 33-24UNPI 33-24

UNPI 33-24
Chambre des Propriétaires et Copropriétaires de Bordeaux, de la Gironde et de Dordogne

L'Edito du Président UNPI 33-24

Encadrement des loyers : Des solutions existent !

Les loyers des logements seraient élevés à Bordeaux, et augmenteraient beaucoup !

Comme les bailleurs le savent bien, la réalité est bien différente : avec des niveaux médians inférieurs au tiers des revenus des ménages, les loyers restent accessibles, comme ils l’ont toujours été ; de plus, et contrairement aux affirmations des politiques triturant les statistiques afin de produire des arguments allant dans le sens d’une prétendue augmentation des loyers, ceux-ci augmentent moins que l’inflation car depuis l’été 2012 il ne peuvent pas augmenter au-delà de l’iRl en zone tendue, même lors d’un changement de locataires, sauf en de rares cas particuliers.
En effet l’IRL est inférieur à l’inflation, car il est calculé par l’INSEE sur la base de l’inflation hors tabac et hors loyers.

Malgré cela, la mise en place de l’encadrement des loyers, dans la seule ville de Bordeaux, sera bientôt effective : l’arrêté définissant le montant des loyers de référence a été publié le 20/06/2022. Notre second recours en Conseil d’état n’a toujours pas été examiné.

Conçu avec un modèle erroné, le loyer au m², le loyer de référence fera apparaître comme chers les loyers des logements de petites surfaces, de moins de 20 m² et inférieurs à 500 €/mois hors charges, alors que des logements comprenant une pièce et d’une surface totale de 30 m² pourront atteindre 600 €/mois hors charges, voire les dépasser selon les cas, en restant inférieurs au loyer de référence majoré ! Dans ce cas particulier des logements d’une seule pièce, ne distinguant pas les studios et les T1, ce sont 25% des logements qui dépasseront le loyer de référence majoré du fait de ces erreurs de conception du modèle !
Dans ce cas particulier des logements d’une seule pièce, souvent loués à des étudiants, il existe peu de solutions pour maintenir un loyer correct, complétant souvent la retraite trop faible d’un artisan, d’un commerçant, ou de toutes les professions non salariées.

Pour les logements de deux pièces et plus, la part des logements dont le loyer dépasse le loyer de référence majoré est faible, de l’ordre de 10%, et le plus souvent ces loyers sont justifiés, et il sera possible de déroger à ce loyer plafond par un complément de loyer. Quelle que soit votre situation, si votre logement locatif est situé à bordeaux ville, et s’il dépasse le loyer de référence majoré, n’hésitez pas à nous consulter afin de définir la solution la plus adaptée.

Toute l’équipe de l’UNPI 33/24, salariées, bénévoles, administrateurs et moi-même vous souhaitons un très bel été.
 

Denis JACQUES
Président UNPI 33-24
Président URPI AQUITAINE

Bulletin UNPI 33-24 N° 67 du 3ème trimestre 2022