<span>UNPI</span> 33-24UNPI 33-24

UNPI 33-24
Chambre des Propriétaires et Copropriétaires de Bordeaux, de la Gironde et de Dordogne

L'Edito du Président UNPI 33-24

Performances des logements : la réalité n’est pas si noire !

Nous pourrions nous inquiéter de la qualité de nos logements tant sont nombreux les cassandres qui voient le pire : les logements seraient dangereux, à tel point que le permis de louer serait indispensable, ils seraient si chers que l’encadrement des loyers s’imposerait de lui-même et enfin ils seraient tellement énergivores qu’il faudrait interdire leur mise en location.

La réalité est bien différente :

  • Le bilan de 4 années d’expérimentation du permis de louer dans plusieurs grandes villes de Gironde montre que moins de 2% des logements se voient refuser le permis de louer, et il est même probable que certains de ces refus aient été prononcés à tort, ainsi la Cour de cassation a rappelé, dans un arrêt récent, qu’un bailleur ne pouvait se voir opposer un défaut apparent, telle que l’absence de garde-corps dans un logement ancien.
  • L’encadrement des loyers expérimenté à Paris et Lille depuis plusieurs années ne fait pas apparaître de baisse des loyers, mais le dispositif est effectivement mal conçu et nous allons en proposer une évolution. Cette proposition d’évolution est déjà sur le papier.
  • La performance énergétique des logements n’est pas si mauvaise que certains le disent et la proportion importante de logements classés en E, F ou G tient surtout à l’expression des résultats en énergie primaire et à la proportion importante de logements chauffés à l’électricité.
    En considérant l’absence d’émission de CO2 par l’électricité, il serait juste de lui affecter le même coefficient qu’au gaz et il y aurait alors moins de 10% des logements mal notés ainsi que je le démontrais déjà en 2017 !
    Et pour éviter la panne générale d’électricité, la généralisation du dispositif d’effacement pourrait être réalisée avant cet hiver.

Il faut aussi que chacun fasse étudier les travaux nécessaires pour que la performance de ses logements passe au minimum en D ou E. Bien souvent des travaux peu coûteux suffisent : un peu d’isolation et le changement des huisseries apportent une amélioration significative.
Dans toute situation, il est préférable de se retrousser les manches et de travailler à la résolution des problèmes plutôt que de se plaindre.
Toute l’équipe de l’UNPI 33/24, salariées, bénévoles, administrateurs et moi-même vous souhaitons un bel automne.

Denis JACQUES
Président UNPI 33-24
Président URPI AQUITAINE

Bulletin UNPI 33-24 N° 68 du 4ème trimestre 2022